Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2013

Manifeste de 300 juristes européens : Droits sociaux en danger

Plus de 300 juristes issus de 28 pays européens adressent un manifeste aux dirigeants de l'Europe. Les signataires appellent à respecter et à promouvoir les droits sociaux fondamentaux mis à mal par la crise et les politiques d'austérité. Ces juristes sont universitaires pour la plupart et spécialisés en droit social ou en droit du travail.

 

 

droits sociaux

Leur manifeste s'inscrit dans la droite ligne de la Déclaration de Philadelphieadoptée par l'OIT en 1944. 
Ils en rappellent l'esprit et les principes :
« - le travail n'est pas une marchandise,
- les libertés d'expression et d'association sont essentielles pour un progrès durable,
- la pauvreté n'importe où dans le monde constitue partout un danger pour la prospérité. »
Ils soulignent que « cette déclaration est le point de départ de la construction du fragile modèle social européen. »

 

Dans son ouvrage « L'esprit de Philadelphie, la justice sociale face au marché total », Alain Supiot, signataire du manifeste, s'était dès 2010 érigé en procureur pour dénoncer les trahisons de cet esprit de Philadelphie.

 

Les signataires protestent aujourd'hui contre l'accélération depuis 2008 des réformes fondamentales du droit du travail et contre le contournement des mécanismes de consultation collective, notamment avec les syndicats. Ils dénoncent de même les réformes structurelles imposées par la troïka (Commission, BCE, FMI). « Ces mesures loin de résoudre la crise économique et financière l'ont aggravée et menacent à présent la viabilité, non seulement de l'Europe sociale mais du projet plus large d'intégration économique et politique européenne ».


Ils rappellent que « les droits sociaux fondamentaux des travailleurs et de leurs représentants ne doivent pas être subordonnés aux libertés du marché intérieur et au droit de la concurrence, pas plus qu'aux mesures d'austérité, qu'elles soient basées sur la politique budgétaire ou sur une aide financière. »
« L'actuelle Commission européenne avec la troïka ne respecte pas pour l'instant les éléments fondamentaux du modèle social européen et l'esprit de la Déclaration de Philadelphie ».

 

Pour preuve, les mesures de flexibilité adoptées pour les entreprises qui ont conduit à modifier les droits nationaux du travail, les attaques à l'encontre de la négociation collective, par exemple l'interdiction de négociation collective sectorielle, ou encore la possibilité de déroger dans les contrats individuels aux normes minimales collectives du travail. Ils citent également les déréglementations « considérables et parfois radicales » des marchés du travail et de la protection sociale. Toutes mesures qui conduisent à « un rejet de l'Europe » et de ses valeurs, le développement de la xénophobie et qui « mettent en danger la paix de l'Europe ».

 

Seront-ils entendus ?

Pour en savoir plus. de Laurène Fauconnier

08/02/2013

Publication du baromètre sur la perception des discriminations

Le Défenseur des Droits et l'Organisation Internationale du Travail ont publié leur sixième baromètre sur la perception des discriminations avec, pour cette année, deux focus : les PME/TPE et la discrimination à l'égard de l'âge.

Cette discrimination est encore une fois avérée. Nos commentaires sont visibles sur ce lien : http://www.quinquascitoyens.net/documents/barometre-de-la...

Le baromètre n'inclut pas les personnes qui ont subi un licenciement à cause de leur âge ni celles qui recherchent un emploi. Nous vous invitons à voir ces vidéos :

et 

Les résultats du baromètre sont visibles sur ce lien : http://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/uplo...

Les cadres de Pôle Emploi inhumains et sans compassion pour les chômeurs ?

En décembre 2012, les cadres de Pôle Emploi ont radié 10 000 chômeurs de plus qu'en décembre 2011. Des mauvaises langues affirment qu'ils agissent sur instruction du gouvernement. En fait, il s'agit d'une affaire plus grave mettant en cause les qualités de ces cadres qui doivent s'occuper de gens en grandes difficultés financières et morales. 

Le médiateur de Pôle Emploi, Jean-Louis Walter, affirme que les cadres qui radient outrepassent leurs prérogatives et ne respectent pas l'esprit de la loi. En effet, retenez bien ce chiffre, 81% des cadres de Pôle Emploi considèrent qu'un chômeur qui ne se présente pas à un entretien physique est un chômeur qui ne respecte pas ses obligations et donc est radié avec les conséquences catastrophiques à la fois financières et mentales pour le chômeur indemnisé.

Le monde est dur pour les personnes en difficulté !

Ne devrait-on pas employer à Pôle Emploi que des chômeurs pour avoir des cadres respectueux des chômeurs ?

21/01/2013

Recherche du témoignage d'un senior en fin de droits

Journaliste à France Inter, je cherche à interviewer un demandeur d'emploi, qui, faute d'avoir retrouvé un travail dans les délais, se retrouve depuis peu en fin de droits.
Ma demande est urgente, et je cherche un témoignage à Paris ou proche banlieue, qui pourrait se faire demain ou apres demain. 
C'est pour une diffusion vendredi matin, dans le cadre d'un reportage sur le chomage de longue durée.
 
merci beaucoup. Nous pouvons changer le prénom si vous le souhaitez. C'est une interview courte, juste pour connaitre les circonstances de votre licenciement, vos difficultés à retrouver un emploi, et les difficultés financieres dans lesquelles vous plonge le passage a l' ASS ou au RSA 
 
cordialement, 
 
 
Véronique Julia
Journaliste
Service économique de FRANCE INTER

11/01/2013

Lettre ouverte du MNCP au DG de Pôle Emploi sur l'APRE

Lettre ouverte au DG de Pôle Emploi : les chômeurs s’inquiètent de l’avenir de l’APRE
 
- A l’attention de Monsieur Jean Bassères -
 
Monsieur,
 
Suite à un faisceau d’informations contradictoires, nous tenons à vous informer de notre vive inquiétude concernant l’avenir de l’APRE.
 
En effet, une note interne de Pôle Emploi nous est parvenue qui laissait clairement entendre que les agents de Pôle Emploi ne peuvent plus, à compter de cette année, recourir à l’APRE dans le cadre de leur accompagnement d’allocataires du RSA. Nous considérons que ce point aurait dû être à l'ordre du jour du dernier CNL afin que nous en soyons au minimum informés.
 
Suite à cette grave information, différents contacts pris auprès de vos services comme des cabinets ministériels concernés nous ont donnés infirmation de l’annonce de la suppression de l’APRE. Mais de nombreuses zones d’ombre demeurent que nous vous demandons de bien vouloir dissiper.
 
En premier lieu, nous attendons de votre part une nouvelle communication qui insiste clairement auprès des agences de Pôle Emploi sur le maintien de l’APRE et la possibilité pour les agents de l’utiliser dans le cadre du retour vers l’emploi des allocataires du RSA.
 
En deuxième lieu, des reliquats à hauteur de 55 millions d’euros sont mentionnés dans les textes budgétaires de l’Assemblée Nationale, somme qui serait en réserve à Pôle Emploi et toujours disponible pour un usage direct. Qu’en est-il de ce montant et de son usage ?
 
En troisième et dernier lieu, nous déplorons la sous-utilisation de l’APRE, alors que son objet et sa destination était déjà  tout à fait insuffisants. Il y a, semble-t-il, un travail prévu, entre l’Etat et les Conseils Généraux, visant à la rendre plus efficiente et plus cohérente à l’échelle nationale. Le MNCP souhaite être associé à ce travail pour enfin permettre un accès vaste et facile des allocataires du RSA à cette aide.
 
Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, l’assurance de notre considération.
 
Pour le MNCP, le Président,
Jacques-Henri VANDAELE

08/01/2013

Recherche de témoignage de seniors pour Canal+

Bonjour,

Je suis journaliste pour la Nouvelle Edition, une émission diffusée tous les jours sur Canal Plus. Je prépare actuellement un reportage sur les personnes qui, suite à des problèmes financiers et/ou personnels, sont retournés vivre chez leurs parents pour une durée indéterminée.

Comment se passe cette cohabitation forcée ? Comment garder malgré tout son indépendance ? Autant de questions que je souhaite aborder dans mon sujet.

Je cherche donc à entrer en contact, dans un premier temps par téléphone, avec des personnes qui sont dans cette situation.

Nos reportages durent quatre minutes environ. Nous tournons en équipe réduite : le caméraman et moi seulement.

Vous pouvez me contacter à tout moment au 06 81 97 81 77. Ou me joindre à cette adresse : lecoqsarah@gmail.com

Merci beaucoup et j'espère à bientôt !
S. Lecoq


 

07/01/2013

Recherche du témoignage de seniors sur M6 - 66minutes

Ci-dessous la demande d'une journaliste :

Bonjour, 

Journaliste pour le magazine 66minutes sur M6, je recherche des témoignages d'hommes et de femmes (plus de 45 ans) retournés vivre chez leurs parents. 
Ce retour au domicile familial peut avoir pour raison une séparation, un divorce, une perte d'emploi, une création d'entreprise, des difficultés financières...
Comment s'organise ce retour ? J'aimerais discuter avec vous des avantages et des inconvénients de cette situation. Le reportage s'intéresse à la difficulté de se loger en France actuellement avec des prix de l'immobilier toujours en hausse et un contexte économique de crise.  

 Je recherche spécifiquement : 
- une personne de plus de 45 ans vivant actuellement chez ses parents. 
- cette personne peut être célibataire ou en couple avec enfant. 

Si vous êtes dans cette situation ou connaissez quelqu'un dans votre entourage qui l'est, j'aimerais en discuter avec vous. 
Vous pouvez me contacter sur mon adresse mail : lpongi@yahoo.fr
Je me tiens à votre disposition pour tout renseignement et vous remercie par avance pour votre aide dans mes recherches. 
Bien cordialement, 

Laetitia Pongi 

04/01/2013

Nos meilleurs voeux aux seniors pour 2013

 

 

 

Jean-Marc COURSIN et
le bureau des Quinquas Citoyens
vous souhaitent une année
2013
fraternelle et solidaire.
www.quinquascitoyens.net

"Vivre tous simplement pour que
tous puissent simplement vivre."

Gandhi

09/11/2012

Nouveau classement des sites emploi par Médiamétrie

Le deuxième site emploi d'après la dernière étude de Mediametrie est le site emploi du Bon Coin.

Tout le classement sur le lien qui suit.

http://exclusiverh.com/articles/site-emploi-generaliste/l...

05/11/2012

Une mesure simple pour les seniors en poste

Des usines à gaz sont encore en train d'être créées espérant changer des comportements acquis pendant des dizaines d'années par les Directions des Ressources Humaines.

Une mesure simple pour les quinquas en poste : obligation pour les entreprises de respecter le même taux de formation pour les 45-60 ans que pour les autres catégories d'âge.

Une autre plus difficile en France à cause d'une mauvaise qualité de dialogue social : améliorer les conditions de travail sur l'initiativre des Quinquas comme cela a été fait chez BMW. Mais c'était en Allemagne, ce pays bolchevique !

28/10/2012

Une entreprise qui veut embaucher des seniors mais ...

Un exemple qui montre l'échec annoncé du plan seniors de 2009.

Une preuve que l'embauche de seniors doit être impulsée à partir du plus haut niveau de l'entreprise et l'impuissance des directions générales dans leur propre entreprise avec les préjugés habituels.

Dans cet extrait, Decathlon affirme qu'il va embaucher des seniors. N'hésitez pas à les contacter.

Les préjugés dans la recherche d'emploi du cadre senior

Des exemples montrant la difficulté pour un senior cadre de retrouver un emploi, même pour un cadre supérieur. Les extraits qui suivent montrent les différents acteurs de ce "jeu" de la recherche d'emploi.

Admirez les préjugés. Merci à l'avance pour vos commentaires.

 

Témoignages de seniors cadre en recherche d'emploi

Nous remercions Bruno et Brigitte, cadres seniors en recherche d'emploi, d'avoir témoigné pour Envoyé Spécial. Espérons que, comme pour Nicolas, ils retrouveront un emploi à la hauteur de leurs compétences. Merci de nous donner vos commentaires. Si vous voulez témoigner à votre tour, inscrivez-vous à la newsletter du blog des QuinquasCitoyens.

Le senior discriminé ? la preuve par ce testing

Oui le senior exclu du travail est discriminé. Pas d'amélioration depuis 2005. Si vous devez négocier une rupture conventionnelle, assurez d'abord vos arrières avec un nouveau contrat ou un projet qui tient la route.

D'après ce qu'on entend de la part des "experts" de l'emploi, on manque de commerciaux en France. ce devrait donc être facile d'avoir un entretien quand on a de l'exérience.

Voici la preuve du contraire :

Fatalité du cadre senior exclu : 25% du salaire précédent en CDD ?

Monsieur Vincent Beaufils dans son avant-propos de Challenges du 13 septembre écrit :

"C'est Françoise Gri, PDG de Manpower France, qui faisait ainsi remarquer l'étonnante corrélation entre la fin de la période d'indemnisation et le retour à l'emploi."

Est-ce un retour à l'emploi que de devoir accepter un salaire mensuel à la baisse de 30% et plus, de travailler à temps partiel pour gagner moins que le SMIC, d'être auto-entrepreneur sans revenus, etc. ?

Voici un témoignage pour madame GRI, qui ne fréquente pas Pôle Emploi.