Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2017

Un graphique dont la continuation est vraiment problématique

Graphe chômage.PNG

03/09/2015

Une pièce à Versailles mettant en scène la recherche d'emploi

http://us9.campaign-archive2.com/?u=19375b88210e85b9f5f5d...

Pièce de théâtre
"UN EMPLOI NOMMÉ DÉSIR"

Jeudi 17 septembre 2015
à 20h30 au Théâtre Montansier
13 Rue des Réservoirs à Versailles

 
Nous avons le plaisir de vous convier à la représentation théâtrale « Un emploi nommé désir », une pièce de théâtre inédite écrite par Christian Poissonneau, sur une idée originale de SNC pour son 30ème anniversaire.
Ce spectacle d’une heure, joué par des comédiens professionnels, met en scène avec humour et sans pathos les réalités auxquelles sont confrontés les chercheurs d’emploi : préjugés, perte de repères, isolement social, etc. Les scènes d’interaction avec le public rythment le spectacle et introduisent une réflexion de chacun sur le sujet.
Je m'inscris

les 1er et 2 octobre, Paris pour l'emploi à Paris

http://www.carrefoursemploi.org/minisites4/paris2015/pres...

Préparez votre visite avec le guide pour l'optimiser.

Capture.PNG

27/08/2015

Les Quinquas et le burn out

Le burn-out est devenu une véritable maladie de société. De trop nombreuses personnes en souffrent : femmes au foyer, cadres supérieurs, employés, médecins… Dans ce groupe, les quinquas, toutes professions confondues, forment une entité à part, surreprésentée. Pourquoi ? Quelle influence le stress chronique, les conflits, le harcèlement et l’épuisement nerveux ont-ils sur eux ? Comment les aider ?

Partie 1 - Aspects fondamentaux biologiques et psychologiques du burn-out

Chapitre 1 - Neurobiologie du stress, des conflits et de l'épuisement nerveux

Chapitre 2 - Relation bilatérale entre le sommeil et le cerveau émotionnel : revue de la littérature

Chapitre 3 - Étiopathologie du syndrome d'épuisement professionnel

Chapitre 4 - Machiavélisme du harcèlement

Chapitre 5 - Non-dits et responsabilités des intervenants dans le burn-out des quinquas

 

Partie 2 - Le burn-out dans les milieux professionnel et privé

Introduction

Chapitre 6 - Les facteurs psychosociaux importants dans le diagnostic et la prise en charge du burn-out à 50 ans et plus

Chapitre 7 - Le médecin hospitalier, prisonnier d'un système de rentabilité ?

Chapitre 8 - La profession médicale : métier épuisant ou travail épanouissant de toute une vie ?

Chapitre 9 - Le suicide des médecins

Chapitre 10 - Les souffrances rencontrées dans la tourmente des fusions d'entreprises

Chapitre 11 - Le burn-out privé ou d'origine non professionnelle

Chapitre 12 - Les limites raisonnables du Ius Variandi

 

Partie 3 - Aspects thérapeutiques : pistes et solutions

Chapitre 13 - L'épuisement personnel ou burn-out chez les quinquagénaires dans le monde de l'entreprise : analyse et gestion des risques psychosociaux

Chapitre 14 - Comment créer les conditions de travail pour une vie longue, saine et heureuse ?

Chapitre 15 - Le néo-management

Chapitre 16 - Pistes de traitement du syndrome d'épuisement professionnel

Chapitre 17 - Approches thérapeutiques du burn-out chez les quinquas

Chapitre 18 - La méthode de sophro-coaching

Chapitre 19 - Burn-out et mindfulness

 

Partie 4 - Synthèse et perspectives

Chapitre 20 - Mesurer et améliorer le bien-être au travail

Avant de choisir une franchise

 

 
   
  Prochaine session : Vendredi 18 septembre 2015
(1 jour - 7 heures de formation)
 
  content-top-violet  
   

Les points forts de la formation :

  • L'approche concrète et pratique
  • Le témoignage d'un franchisé et son retour d'expérience  

Programme de la formation et inscription

Coût : 350€ TTC  (291,67€ HT) - prise en charge possible par les OPCA sous certaines conditions.

La FFF est enregistrée au service de la formation continue sous le n° 11 75 153 33 75.

   
         
   
  Contactez-nous !  
   
   

Vous souhaitez des informations complémentaires, un devis, ... N'hésitez pas à nous contacter.

Vos contacts formation :

Rose Marie MOINS - r.m.moins@franchise-fff.com - 01 53 75 22 25

Boris FLECHE - b.fleche@franchise-fff.com - 01 53 75 22 25

Retrouvez plus d'informations sur notre site internet :  www.formation-franchise.com

"Déclaration d'activité enregistrée sous le numéro 11 75 153 33 75. 
Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l'Etat."

Avant de choisir une franchise

 

 
   
  Prochaine session : Vendredi 18 septembre 2015
(1 jour - 7 heures de formation)
 
  content-top-violet  
   

Les points forts de la formation :

  • L'approche concrète et pratique
  • Le témoignage d'un franchisé et son retour d'expérience  

Programme de la formation et inscription

Coût : 350€ TTC  (291,67€ HT) - prise en charge possible par les OPCA sous certaines conditions.

La FFF est enregistrée au service de la formation continue sous le n° 11 75 153 33 75.

   
         
   
  Contactez-nous !  
   
   

Vous souhaitez des informations complémentaires, un devis, ... N'hésitez pas à nous contacter.

Vos contacts formation :

Rose Marie MOINS - r.m.moins@franchise-fff.com - 01 53 75 22 25

Boris FLECHE - b.fleche@franchise-fff.com - 01 53 75 22 25

Retrouvez plus d'informations sur notre site internet :  www.formation-franchise.com

"Déclaration d'activité enregistrée sous le numéro 11 75 153 33 75. 
Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l'Etat."

10/05/2015

CONFERENCE le 24 juin 2015 au Vésinet accueil à 19h30 début à 20h. "ESS et agriculture biologique"

 

 

 "ESS et agriculture biologique : panorama de l’entrepreneuriat social, perspectives et emploi"


Selon les termes de l’article 1 de la LOI du 31 juillet 2014 relative à l’ESS (loi-cadre Benoît Hamon), «l'économie sociale et solidaire est un mode d'entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l'activité humaine auquel adhèrent des personnes morales de droit privé». 

Regroupée dans des coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, l’ESS représente environ 10% des salariés (1). 

L’ESS porte le projet d’une économie au service des besoins de tous. Notre environnement est en mutation. 
- Devons-nous mettre en concurrence l’économie libérale avec l’ESS ou existe-t-il une complémentarité ? 
- Comment réconcilier l’économique et le social ?
- Quels sont les acteurs de l’ESS et à quels risques sont-ils confrontés ? 
- Quels sont les financements ? 
- Quelles perspectives pour l’emploi ? 
- Où se situe l’agriculture biologique, l’agriculture de demain ? …

Pour y répondre, CQFD Cadres 78 a le plaisir d'inviter 

Jean-Guy Henckel, Directeur national du Réseau Cocagne

Lieu : LE VESINET - Hôtel de Ville - salle des conférences

Cette conférence gratuite est ouverte à tout public. L'inscription individuelle [nom/prénom/adresse de messagerie] est toutefois obligatoire auprès de contact@cqfd-cadres78.fr ou au 06 17 43 34 80.

Le nombre de places étant limité, la confirmation des inscriptions se fera par ordre d'arrivée. Merci de votre compréhension.

Un buffet clôturera la soirée

Bien cordialement.
Jean-Gabriel GIRAUD, président, & le Conseil d'administration
0950 78 94 81

 

Invitation & plan d'accès
Visiter notre Forum

Suivre @CQFDCADRES78 sur Twitter

 


(1) Ce secteur regroupe près de 200000 entreprises et structures, et 2,35 millions de salariés (es). Le rapport Frémeaux (sept. 2013) en décrit les valeurs tant au niveau culturel et social qu’au niveau macroéconomique notamment par la création de richesse (PIB) et entrepreneuriat. 
(2) Portail de l’ESS 
(3) Jean-Guy Henckel est aujourd'hui un acteur incontournable de la solidarité en France. En fondant il y a 20 ans les fameux "Jardins de Cocagne", il a bouleversé le visage de l'insertion par l'activité économique. Le Réseau Cocagne qui compte aujourd'hui 120 Jardins Bio dans toute la France, accueille tous ceux qui ont besoin d'un coup de pouce, d'un tremplin pour rebondir. => En savoir plus

11/03/2015

Oserez-vous regarder ce que beaucoup de monde ne veut pas voir ?

Le service public qui finance des oeuvres mais qui ensuite ne les promeut pas ou mal ! Pour ne pas déranger ? Pour plus d'argent de la publicité ?

Saluons le courage et la persévérance de Pascale Fournier qui a passé trois ans de sa vie à réaliser son projet.

Je vous invite à regarder ce film qui est celui le plus complet que j'ai vu sur le sujet de la discrimination par l'âge.

Faites partie des privilégiés qui ont vu ce film à la télévision à 8h50 le vendredi 27 mars 2015 sur France 3  :

Pays de la Loire,

Paris-Ile de France,

Bretagne,

Centre,

Basse Normandie,

Haute Normandie.

Avec le satellite et les Box, il est visible en direct dans toute la France
 
Satellite:
Canal sat .368, France sat .324, TNT sat.320
 
ADSL:
Free/Orange/SFR/Alice .320
BBOX . 189,
Darty Box . 311
Bouygues .489  
Numéricable la Box . 929
 
Numéricable . 400

La télévision est recommandée mais si vous n'êtes pas disponible le 27 mars, vous pouvez le visionner à partir de ce lien en allant tout en bas de la page :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/emissions/l...

CP Hors d'+¬tre.pdf

06/03/2015

Actions collectives contre les discriminations

Nous nous étions associés en 2011 au Pacte pour permettre aux associations d'être à l'initiative d'actions collectives contre les discriminations. La loi les a cantonnées à des produits marchands. Nous continuons donc notre combat.

Couverture PACTE.pdf

Voici le dernier message reçu.

Bonjour

   Je vous écris pour vous tenir au courant des nouvelles concernant notre campagne sur les actions de groupe.

   La tribune que nous avons co-signée sera publiée dans Mediapart dans la journée. Le Monde l'a refusée, et nous avions déjà publié un texte proche dans Libération. Mediapart nous a offert ses portes, et c'est pas mal comme cela. N'hésitez pas à diffuser le texte dans vos réseaux un fois qu'il sera en accès libre.

  Par ailleurs, notre action de plaidoyer avance bien. Dans un entretien paru ce matin dans Le Parisien, le président Hollande a déclaré :
"Il ne doit y avoir aucune faiblesse face à de tels actes. Le gouvernement a introduit ce que l’on appelle l’action de groupe : elle permet à une catégorie de consommateurs ou de locataires qui se considèrent lésés par une décision d’aller ensemble en justice. Désormais, face aux discriminations, je souhaite que l’action de groupe soit également possible".

  C'est non pas une victoire, mais une victoire d'étape. Et elle est importante. Cet après-midi, Razzy Hammadi posera une question orale au gouvernement sur les actions de groupe, justement, pour faire écho à l'entretien de ce matin.

 Mais la bataille n'est pas gagnée. Les embûches seront nombreuses. Notamment pendant la bataille parlementaire, où les amendements dans l'esprit Pécaud-Rivollier vont essayer de se faufiler (exclusion des associations, par exemple, refus des réparations pour les victimes, etc.)

Donc il faut enfoncer le clou. Je suggère par conséquent que nous poursuivions notre stratégie, qui a plutôt bien marché jusqu'ici. L'idée était de demander à être reçus par Mme Taubira elle-même, afin que nous puissions nous assurer que notre vision du sujet soit bien retenue. A priori c'est le cas, mais on n'est jamais trop prudent. Je pense qu'il faudra faire de même à Matignon.

 Donc demandons à être reçus par Taubira et Valls. Je demande à notre secrétaire de s'en charger.

Cordialement

Louis-Georges Tin

Pacte1.PNG

Pacte2.PNG

03/03/2015

Des chiffres à connaître sur l'emploi et les retraités.

ttps://lnkd.in/danSHUM

22/02/2015

Emplois précaires recherchent retraités avec du temps disponible

Une dépêche AFP qui nous a été transmise par Jamila Mimouni, journaliste chez France2.

Emplois précaires recherchent retraités actifs (PAPIER D'ANGLE)

                  Par Carole GUIRADO

 

 

PARIS,  17 fév 2015 (AFP) - "Mamie nounou", vendeur à domicile ou artisan confirmé, plusieurs centaines de milliers de retraités continuent de travailler pour arrondir leurs fins de mois. Ils occupent pour la plupart des emplois précaires, avec petits salaires et horaires discontinus.

 

"Une petite rémunération et des horaires très discontinus" sont les premières caractéristiques des postes proposés aux retraités, explique Annie Jolivet, économiste spécialiste de l'emploi des seniors et des pratiques des entreprises au Centre d'Etudes de l'Emploi.

Garde d'enfants, distribution de publicités, chauffeur de car scolaire ou vendeur rémunéré à la commission: ces types d'emploi "peuvent intéresser des retraités libres de leur temps, qui ont besoin de travailler et pourront y consacrer plus de temps" que nécessaire, d'après l'économiste.

 

Comme Sylviane, 64 ans, pour qui "l'avenir, c'est la vente indépendante à domicile". Un métier qu'elle exerce depuis quatre ans avec pour seul revenu les commissions de ses ventes, aux alentours de 500 euros par mois.

"Beaucoup de retraités travaillent dans ce métier-là", affirme la sexagénaire, qui prendra sa retraite  dans quelques mois espérant avoir surcoté sa pension, dont le montant sera de 190 euros par mois à l'âge légal.

Les retraités actifs étaient estimés à 500.000 en 2012 par l'Inspection générale des affaires sociales. Entre 2008 et 2013, le nombre de retraités du régime général ayant repris une activité salariée a augmenté de près de 70% passant de 208.000 à 351.000, selon la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav). Chez les indépendants, près de 60.000 anciens commerçants et artisans

cumulaient en 2013 emploi et retraite , selon le Régime social des indépendants (RSI).

 

Valérie Gruau, fondatrice du site "seniorsavotreservice.com", constate une envie des retraités de lier leur revenu complémentaire "à une activité qui ait du sens, une utilité". La plupart des candidatures enregistrées sur son site concernent des "mamies nounou", des aidants aux personnes âgées et des bricoleurs.

                 

                  - Moins stressés, plus stables -

                  ================================

                 

En outre, "des entreprises viennent sur notre site justement parce qu'elles

ne proposent que des temps partiels", détaille la responsable, qui assure que

le nombre de membres sur son site, 200.000 recruteurs et candidats confondus à

la fin 2014, a plus que triplé depuis 2011.

Elles "viennent chercher" les retraités pour leur "prise de recul", parce

qu'ils sont "moins sujets au stress", capables "de prendre des décisions plus

rapidement" mais aussi pour leur "stabilité dans la durée" contrairement "à de

plus jeunes qui veulent gravir les échelons", détaille-t-elle.

 

Pour autant, selon Annie Jolivet, il n'y a pas de "concurrence générale"

sur le marché de l'emploi entre les actifs et les retraités qui occupent

souvent soit des postes "peu attractifs" en termes de rémunération et d'intérêt

pour de plus jeunes, soit des emplois où "leurs compétences spécifiques" sont

recherchées.

D'après la spécialiste, les retraités actifs ne se divisent d'ailleurs pas

entre ceux qui travaillent par nécessité et d'autres par souci d'être utile.

Les situations sont "plus nuancées".

Ancien gendarme, Emmanuel, 63 ans, s'épanouit dans la construction et comme

super bricoleur depuis une dizaine d'années. Avec une pension de 2.400 euros

par mois, il gagne aussi l'équivalent "moitié déclaré, moitié au noir" et ne

regarde pas les horaires quand il s'agit de dépanner.

Mais Gérard Sauvat, ancien chef de chantier de 64 ans qui a commencé à

travailler à 14 ans, n'exerce "pas par plaisir" mais pour compléter une

retraite  de 785 euros par mois, décotée par un grave accident du travail qui

lui a "coûté 10 ans de (sa) vie" et des séquelles vivaces.

"Je trouve ça miséreux d'en arriver là après une vie de travail", lance

l'Isérois qui atteint "difficilement le Smic" en réalisant des travaux de

rénovation selon des horaires "élastiques".

De son côté, Sylviane, au parcours professionnel haché entre arrêts pour

les enfants et gérance de crêperie, n'envisage pas d'arrêter la vente même

après sa retraite : "Vivre avec 500 ou 600 euros, ce n'est pas viable".

18/02/2015

France2 recherche des témoignages de seniors

Voici le message que nous avons reçu.
Bonjour,

Je suis journaliste à France2 et je recherche pour un reportage sur les séniors. Des retraités qui retravaillent pour des raisons économiques, des témoignages.

Si vous êtes dans ce cas, pouvez-vous me contacter? Paris ou régions.

 

Merci,

Jamila Mimouni

Jamila.mimouni@france2.fr
Merci de contacter directement la journaliste. 

 

Carte de fidélité dématérialisée - application = pouvoir d'achat supplémentaire

On dit les seniors (>45 ans) "has been" à cause de leur ignorance des nouvelles technologies.

Une technologie qui émerge est celle des smartphones. Si vous maîtrisez le vôtre vous pouvez gagner des points de fidélité dans des magasins  des métropoles françaises.

Faites le test : téléchargez l'application weeAPP à partir des plateformes de chargement d'applications Playstore pour le système androïd et Appstore pour le système IOS (Apple) puis flashez le QR code.

JMC-wee-QR-code.png

12/02/2015

Recherche de témoignage pour l'Express

Bonjour,

Journaliste collaborant au supplément de L'Express 50 ans, je suis à la recherche de témoignages de quinquas ayant changé de vie professionnelle (que ce soit une bonne ou mauvaise expérience), ayant rebondi en changeant complètement de profession ou au contraire en tirant partie de leur expérience pour mettre à profit leur 2e partie de carrière. Quels obstacles ? Quels vécus ? Quels regards des autres ? Quels conseils ?

Convenez directement d'un rendez-vous téléphonique avec moi par mail , s'il vous plaît.


Un grand merci par avance.

Gaëtane Deljurie
gdeljurie@gmail.com

29/01/2015

La retraite : interventions du Défenseur des droits

La liquidation de la retraite pose de nombreux problèmes. Le Défenseur des droits intervient de diverses façons.

http://www.defenseurdesdroits.fr/sinformer-sur-le-defense...

http://www.defenseurdesdroits.fr/connaitre-son-action/dro...